Les Visiteurs : La Révolution, Le boeuf et l’âne

Depuis vingt-cinq ans, au chevet de chaque époque ainsi vouée à se confronter dans cette passoire du temps aux regards de ces deux bêtes moyenâgeuses, leur indolence à l’Histoire leur a tenu lieu de cap inamovible. Elles n’apprendront donc rien ; ne s’instruiront de rien. Leur visitation surnaturelle s’est faite depuis le départ en pure perte ; comme des boucles parfaites à la dérive ; sempiternellement préoccupées ou à salir, jurer, éructer, ou à maudire, ravaler et pavoiser. Leur premier voyage en 1993 leur avait fourni une image interdite, traumatique du destin qui les attendait, hélas dont les suivants, s’ils s’efforceront de nous en restituer l’itinéraire, ne viendront que confirmer son caractère inéluctable. Ces deux fugitifs sont perdus moins parce qu’il leur est impossible de revenir que parce qu’ils demeureront impuissants, quoi qu’ils fassent, à désenvouter le sort auquel ils sont promis. Qu’ils se sont eux-mêmes jetés… Lire la suite…

Les dossiers

Persistances

Derniers articles

The Leftovers-Une

The Leftovers, Le Rêve de Kevin

Avec la vision de Saint-Eustache, un autre gros morceau de l’imaginaire occidental où intervient le tag « rêves/visions de cerf » est le « Rêve d’Arthur » (avec ses déclinaisons,…

Gremlins-Une

Théologie Gremlins

La cinéphilie est le sang des Gremlins. Un sang « vert de slime », qui irrigue en permanence leurs gestes saccadés, leurs ricanements hystériques, leurs parodies…