Jean-Luc Godard

2012, Tout va bien

par

Voyant la silhouette terrifiante de florent philippot tapie dans l’ombre de sa victoire, je m’interroge sur ce qui nous a rendus si laid. Comment pouvons-nous ressembler de si près à un mauvais méchant dans un film au scénario pourtant si con.

Low Life, Film socialiste

par

Le désordre du discours.

Le film échoue et c’est logique, on entend crier timidement des acteurs qui tiennent un discours sur un langage appris par cœur. La représentation de la représentation ; on est en plein dedans. Tout le monde porte la parole de quelqu’un d’autre dans ce film insupportable.